#flashinfo, 1 juillet. „Reclădim România” : le plan national d’investissements et de relance économique

Le 1er juillet, le Gouvernement a publié le paquet de projets pour le recalibrage et le développement de l’économie roumaine. Un montant de 100 milliards d’euro pour une période de 10 ans est prévu pour soutenir les investissements dans l’infrastructure, la digitalisation, le capital autochtone, le développement de la compétitivité des entreprises roumaines mais aussi pour la transition économique durable.  

Ainsi, „Reclădim România” se concentre sur des instrumentes et des zones prioritaires comme :   

Des garanties

  • L’offre des garants pour que les entreprises puissent recommencer leurs activités, des capitaux de travail et investissements mais aussi des garants pour des initiatives entrepreneuriales, les startups entreprises par les étudiants (ex : Star-Tech Innovation) ainsi que la digitalisation des PME
  • Le financement non-remboursable pour l’augmentation de la compétitivité des PME
  • Le financement des investissements nouveaux (greenfield) et la relocalisation d’entreprises en Roumanie, afin de soutenir le développement local
  • Le développement de l’agriculture et de l’industrie agro-alimentaire grâce au financement des dépôts pour la commercialisation des produits agricoles, des garants pour l’entreprenariat rural et des équipements d’irrigation.   

 

Des schémas concernant l’assurance de la liquidité des PME par le programme PME Invest, le financement des grandes entreprises pour le capital de travail et les investissements, mais aussi par des programmes pour la garantie de l’assurance de la liquidité (l’assurance du crédit commercial, le leasing des équipements)

 

Des instruments financières et bancaires : la création du Fonds Roumain des Investissements (FRI) pour des investissements stratégiques ainsi que la création de la Banque Nationale du Développement en tant qu’institution de crédit pour des projets d’investissement.

 

Des mesures pour l’employabilité et la protection sociale :

  • Le prolongement de l’allocation de chômage technique, le soutien d’un programme flexible et en télétravail
  • La formation professionnelle du personnel et la stimulation des jeunes, des personnes qui ont plus de 50 ans et à ceux qui sont des retours dans les zones rurales.

Le Plan national des Investissements :

  • La finalisation des projets et le lancement de nouveaux en ce qui concerne l’infrastructure du transport routier, ferroviaire, naval et celui du métro, en s’élevant à 60 mil d’euro.
  • Les investissements dans l’infrastructure énergétique sont prévus dans le Système Énergétique National pour la période 2020-2025, en s’élevant à 12,48 milliards d’euro, tout en considérant l’énergie verte, la modernisation du transport de gaz et l’interconnexion avec le système international de transport
  • Les zones visées pour l’infrastructure pour la santé sont les 3 hôpitaux régionaux (2021-2027), la modernisation des centres médicaux dans les zones rurales, mais également les hôpitaux départementaux et urbains
  • Le système d’enseignement bénéficiera d’une modernisation des établissements scolaires, d’une construction de garderies, des campus scolaires et des logements pour les étudiants
  • La modernisation des routes départementales et locales, l’élargissement des réseaux d’alimentation en eau et de canalisation, les réseaux thermiques et de gaz ainsi que la rénovation énergétique des bâtiments et des résidences pour des spécialistes dans différents domaines clé, la rénovation des monuments du patrimoine culturel et historique. Ceux-là représentent des éléments pour l’accélération du développement local.    
  • Le secteur agricole bénéficiera de la modernisation de l’infrastructure des irrigations, la construction du canal Siret-Bărăgan et des projets pour la lutte contre l’érosion des sols.  
  • Les investissements pour l’environnement concernent des programmes comme Rabla ou Rabla Plus, ceux pour le développement du transport « vert », le développement de l’infrastructure des bornes de recharge électrique, l’augmentation de l’efficience énergétique des bâtiments publics et privés, mais aussi le programme concernant la réduction des émissions par la plantation des arbres
  • Le sport est un autre domaine qui attirera des investissements pour la construction des centres sportives, des piscines olympiques, des gymnases et des salles polyvalentes.

La proposition du Gouvernement représente un plan ambitieux qui met en lumière des projets attendues depuis longtemps concernant la transition de  l’économie de consommation vers une économie des investissements. Tous ces projets doivent être concertés avec les priorités de l’Union Européenne.   

Plus d'actualités

Toutes les news

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Découvrez votre espace privé sur ccifer.ro !