#flashinfo, 17 juillet. Rencontrez un maire, développez une ville : un dialogue avec Astrid Fodor, le Maire de la Ville de Sibiu

Vendredi, le 17 juillet, la CCIFER a organisé la deuxième réunion au niveau régional « Rencontrez un maire, développez une ville », dans la présence de Astrid Fodor, le Maire de la Ville de Sibiu, après une première édition avec le Maire de la Ville de Iasi, Mihai Chirica.

Par le biais du projet « Rencontrez un maire, développez une ville », la CCIFER se propose de renforcer la présence régionale de la communauté des affaires franco-roumaine, les relations avec es autorités locales et de générer des synergies entre la Mairie et les experts techniques des entreprises membres. Ainsi, la CCIFER crée un espace ouvert et objectif de dialogue, pour éliminer les clichées concernant le management des projets locaux.   

Les participants :

  • François COSTE – Président de la CCIFER
  • Astrid FODOR – Maire de la Ville de Sibiu 
  • Thibaut DESMONS – Président du Club Francophone des Affaires Sibiu (CFAS)

Animateur : Maria Desmons-Macrea, membre CFAS

« Nous sommes ravis de continuer aujourd’hui, à Sibiu, la série des rencontres « Rencontrez un maire, développez une ville ». Sibiu est une ville dans laquelle la CCIFER a organisé en 2019 Caravana Mobilitatii Viitorului, un débat dédié au leadership féminin, avec madame Astrid FODOR, le Maire de la Ville de Sibiu et avec Son Excellence l’Ambassadrice de la France en Roumanie, madame Michèle Ramis. Sibiu représente pour notre communauté des affaires un véritable exemple de smart-city » - Françoise Coste, le président CCIFER

« Les autorités locales attendent que les entreprises continuent leurs activité, pour pouvoir assurer la sécurité des emplois. Pour l’avenir, une possibilité serait que les entreprises puissent créer des petites terrains de sport pour les salaries, mais aussi des garderies, pour les fidéliser (…). La Mairie a besoin de l'expertise du milieu des affaires. On a besoin de collaborer avec les citoyens pour pouvoir établir les directions du développement. Quand la stratégie de développement a été élaborée pour la ville de Sibiu, pour 2014-2016, tous les acteurs ont été engagés : le milieu économique, les institutions publiques, les citoyens » - Astrid Fodor, le Maire de la ville de Sibiu

Cette édition a été réalisée en partenariat avec CFAS – le Club des Affaires Francophone à Sibiu.

Comment Sibiu a fait face à la crise sanitaire ? Quelle est la situation actuelle à Sibiu ? Quels sont les plans pour la période suivante ?  

  • En ce qui concerne la crise sanitaire, cela été bien géré au niveau départemental. Le nombre des personnes hospitalisés est de 680, dont 48 enfants. Il existe deux hôpitaux départementaux, les deux étant utilisés pour le COVID. 
  • Les problèmes rencontrés ont été, surtout dans cette période, lies à l’approvisionnement. Il n’existait pas des matériaux de protection, les prix étant irréalistes. 
  • Les autorités locales se sont mobilisées. On a accordé presque 1 million d’euros de plus pour l’Hôpital de Pédiatrie, pour qu’on puisse gérer la situation. Mais, on a besoin d’une mobilisation renforcée au niveau de l’administration publique.
  • Une grande partie de l’activité de l’administration locale a été transférée en ligne, mais on n’a pas pu faire la même chose pour toutes les autres activités.
  • On a maintenu les guichets phisiques pour les citoyens qui ne peuvent pas se connecter en ligne, avec de mesures sanitaires et de distanciation phisique, tant pour les salariés que pour les citoyens. 

La situation des activités concernant le tourisme dans cette période, les mesures que la Mairie prévoit d'appliquer pour ce secteur, d’ailleurs indispensable pour la ville

  • Sibiu est une des villes touristiques de la Roumanie. Cette ville a été la Capitale de la Culture européenne en 2019, mais aussi la Région Gastronomique européenne en 2019. Cette année, Sibiu est Europe’s Best Destination. De plus, c’est la seule ville cotée à 3 étoiles Michelin en Roumanie.
  • Sibiu a été fortement affecté par la crise sanitaire : en mai 2020, il y a eu seulement 5% du nombre des touristes enregistrés dans la même période de l’année passée.
  • En 2020, il y a eu des préparations pour la nouvelle saison touristique : le centre des informations touristiques a été réaménagé. Malheureusement, on y voit seulement 2-3 touristes par jour, dont la plupart sont des roumains.
  • Les autorités locales utilisent les réseaux sociaux pour promouvoir Sibiu. Le titre de Best European Destination aide énormément.  
  • La Mairie de Sibiu a deux agendas : une culturelle et une autre sportive. Ainsi, on a crée des emplois pour les opérateurs culturels. En, ces agendas ont été maintenus, les efforts de la Maire pour gérer les activités étant plus grands en temps de crise.
  • Cette année, les festivals internationaux de théâtre prévues pour le mois de juin ont du se dérouler en ligne. L’organisation en ligne a été très bonne.  
  • La crise économique a aidé pour une meilleure organisation du budget des gens. Les autorités locales ont déjà fait face à une situation parelle, en 2008. Le rôle joué par les investisseurs est capital, surtout ceux françaises.

Quels évènements sportifs vont être organises en 2020 ?

  • Pour maintenir l’agenda sportif de Sibiu jusqu’à la fin de l’année, cela dépend fortement de l’évolution de l’épidémie. En juillet commencera le tour cycliste de Sibiu, un tour très connu en Europe, auxquel participent des équipes renommées. Un autre grand évènement est programmé en aout : le rallye Sibiu.
  • La Mairie laisse l’agenda ouvert, pour que les organisateurs puissent proposer des projets adaptés au nouveau contexte

Les priorités de la Mairie de Sibiu pour la période suivante :

Astrid Fodor :

  • « Mes priorités pour l’année 2020 sont les investissements, c'est ainsi qu'on peut créer des emplois. Nous avons plus de 40 chantiers ouvertes à Sibiu, non seulement pour l’infrastructure routière, ponts et pistes cyclables. On a des investissements pour rénover certaines écoles, on a un projet d’efficacité énergétique à l’aide des fonds européens. De plus, l’élargissement de certaines écoles pour éliminer l’enseignement dans l’après midi. Nous avons des chantiers des agréments. L’agrément devient de plus un plus une priorité. Quand on va terminer le projet d’infrastructure, on pourra se concentrer sur les projets d’agrément. Le stade de foot représente un énorme investissement.
  • Un lac de Sibiu sera mis à la disposition du public. On va ouvrir un bain populaire, un bâtiment magnifique ! Du point de vue social, c’est très important, pour pouvoir prendre des douches à des prix symboliques pour ceux qui n’ont pas des bains à la maison ou pour ceux qui font du commerce dans les marchés de Sibiu. Ce projet comprend aussi des piscines de natation, saunas etc. J’ai hâte que les citoyens puissent profiter de tout ça. En plus, le bain se trouve dans une zone historique.
  • Dans le domaine médical, on investit régulièrement dans l’hôpital de Pédiatrie. On aura besoin d’un hôpital plus grand. On a un partenariat avec le Conseil Départemental pour construire un hôpital départemental pour les adultes et pour les enfants.

Plus d'actualités

Toutes les news

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Vous débutez à l'export ?