COVID-19  •  Communication - Presse  •  Veille

#flashinfo 27, novembre. Perspectives économiques de la Roumanie – la résilience européenne et la compétitivité de la Roumanie en 2021

Points de contenus

Dans un contexte socio-economique global volatile, complexe et encore inpredictible, la CCIFER a organisé la Conférence annuelle „Perspectives économiques de la Roumanie” pour donner des éléments de réflexion contrastés sur l’environnement des entreprises membres et encourager les managers et les entrepreneurs de la communauté d’affaires franco-roumaine avoir une approche volontariste pour réaliser les opportunités de relai de croissance et de compétitivité que la Roumanie continue à offrir.

Le thème retenu cette année pour la conférence CCIFER „Perspectives économiques de la Roumanie” est la résilience européenne et compétitivité de la Roumanie.

„La résilience européenne, c’est un des trois piliers, le plus récent, de la transformation de l’union européenne, en complément de la Transformation numérique et de la Transition énergétique. Avec la Résilience européenne, l’UE aspire à ne plus dépendre que d’elle-même pour les biens et services qui lui sont stratégiques. Le rapatriement sur l’UE de ces productions est une opportunité pour la Roumanie si sa compétitivité est une source d’attractivité par rapport à d’autres états membres ; nous savons tous que la Roumanie a des plus et des deltas dans sa compétitivité qui font l’objet du dialogue public de la CCIFER avec les Autorités publiques, directement et avec ses partenaires. ” – François Coste, Président de la CCIFER

La feuille de route du partenariat stratégique franco-roumaine et le volet économique, présentés par Son Excellence, Mme Laurence AUER, Ambassadrice de France en Roumanie et Pierre Lignot, Chef du Service Economique de l’Ambassade de France en Roumanie

Le partenariat stratégique entre la France et la Roumanie, renouvelé en octobre 2020, est important à deux titres : il met à jour d’un côté la coopération bilatérale franco-roumain ainsi l’ensemble des objectifs secteur par secteur. L’accent est mis sur l’agriculture, sur l’infrastructure, l’économie et la recherche, mais également sur les axes de coopération traditionnelle entre la France et la Roumanie : la francophonie, la culture et l’éducation.

En ce qui concerne le volét économique, le croisement des priorités françaises, roumaines et européennes a détéerminé la selection de secteurs pour axer le partenariat stratégique. Dimension européenne, défense, haute innovation technologique, infrastructure, agriculture, appuy aux entreprises, e-gov, le numérique – la première conséquence de la feuille de route est qu’un dialogue stratégique sera repris sur toutes les composantes. La seconde dimension est liée au plan de relance plus globalement et aux questions économiques. Le rôle de l’Etat français est un rôle d’appui. 

Les sujets liés à la culture et à la renovation du patrimoine, l’enseignement supérieur et en alternance, la transition énérgetique, la ville durable, la renovation urbaine, la santé, la modernisation du système spitalier roumain et la formation des cadres répresent aussi des componentes importantes de la nouvelle feuille de route du partenariat stratégique franco-roumaine.

La résilience économique et bénéfices de la Roumanie grâce aux fonds européens

Une analyse macroéconomique de la Roumanie, par Laurian Lungu, macro-économiste et Docteur en économie 

La pandémie engendrera non seulement dans l'économie roumaine, mais aussi en Europe une perte permanente de PIB. La prévision, au moins pour la fin de 2020, est que le PIB sera, évidemment, inférieur à celui de 2019. Le PIB de la Roumanie devrait se contracter de -5%. Même s'il s'agit d'une contraction substantielle, elle est inférieure à la moyenne de l'UE, pour laquelle la Commission enregistre une contraction plus profonde de -7,4%.

La pandémie a affecté de manière asymétrique de nombreux secteurs. Si des secteurs tels que la construction et les technologies de l'information ont enregistré des résultats positifs, un certain nombre d'autres secteurs ont enregistré des résultats négatifs, comme le secteur des loisirs et l'industrie. En revanche, pour toutes les économies européennes, les perspectives pour 2021 sont positives, avec une croissance significative attendue entre 3 et 5% du PIB. Pour le cadre financier 2021-2027, la Roumanie pourra bénéficier de flux financiers très importants. Dans les prochaines sept ans, la Roumanie recevra l'équivalent de 4,5% du PIB par an, ce qui est un montant important, mais ce montant est encore théorique. Il reste à voir si pratiquement la Roumanie saura attirer tout ou partie des sommes.

Conclusions et perspectives, avec Dragoș Anastasiu, Président de AHK, la Chambre de Commerce & Industrie Allemande en Roumanie

  • 3 mesures prioritaires pour simplifier la relation entre les entreprises et les autorités

« La première mesure est la numérisation de l'appareil d'État, y compris de l'ANAF. Au-delà de la numérisation, je crois que tout gouvernement et tout parlement devrait faire 100 simplifications dans le domaine bureaucratique et faire tabula rasa. De plus, les inégalités entre les secteurs public et privé doivent disparaître. Mais nous avons aussi de bonnes nouvelles. Le 24 novembre, le Code de procédure fiscale et le Code fiscal, sur lesquels la CDR a travaillé pendant 3 ans, ont été adoptés par le parlement. C'est un signe que la CDR fait son travail. »

  • 3 mesures pour une éducation performante à moyen terme :

« L’enseignement dual est une priorité, la proximité entre l'environnement éducatif et l'environnement des affaires, ainsi que le développement de compétences digitales. »

  • Mesures pour réaliser le potentiel touristique de la Roumanie :

« Tout d'abord, je pense que l'industrie devrait cesser de se plaindre et attendre que d'autres acteurs fassent des changements. L'Etat doit investir de l'argent dans l'image de la Roumanie, qui aidera aussi attirer des investissements étrangers. L’Etat doit aussi investir cet argent de manière sage, à travers une entité de type public-privé, qui met à la table à la fois le milieu des affaires et les autorités, pour qu'ensemble ils puissent prendre les meilleures mesures pour promouvoir la Roumanie. »

Plus d'actualités

Nouveaux membres

Dentons

Dentons Bucharest is one of the leading and oldest international law firms in Romania, with a presence of over 20 years on the local market. The...

Toutes les news

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin
Fermer

Découvrez votre espace privé sur ccifer.ro !