Secteurs & marchés

La Roumanie, une croissance trimestrielle de 5.7% et 1388 nouvelles sociétés à capital étranger

La Banque Mondiale a renforcé la prévision de la croissance économique de la Roumanie à 4,4%, avec 0,7% de plus par rapport aux prévisions du janvier. En outre, 1 388 nouvelles sociétés étrangères avaient été enregistrées dans le premier trimestre de l'année 2017.

La Banque Mondiale a renforcé la prévision de la croissance économique de la Roumanie à 4,4%, avec 0,7% de plus par rapport aux prévisions du janvier. De même, l’institution a augmenté l’estimation de la croissance du PIB à 3.7% pour 2018 et à 3.5% pour 2019

Conformément à la Banque Mondiale, l’assouplissement financier va contribuer dans une moindre mesure à la croissance économique de la Roumanie, tout en exerçant de la pression sur les déficits publics et externes.

Lors d’une interview accordée en mai, le Ministre des Finances Publiques Viorel Stefan a affirmé à Reuters que le déficit budgétaire du pays s’encadrerait dans la cible de 3% du PIB. En outre, conformément au Ministre, la croissance économique pourrait atteindre 5.2%, sur la base des augmentations salariales et des réductions d’impôt. 

Dans le premier trimestre du 2017, la Roumanie a enregistré la croissance la plus rapide de l’Union Européenne (5.7%), grâce à l’augmentation de la consommation. A la fin d’avril, le budget présentait un léger excédent. 

Le Ministre des Finances Publiques a expliqué que le budget pourrait enregistrer un excédent à la fin du premier trimestre, fait que signifie que le seuil de 3% du PIB pour ce qui concerne le déficit sera atteint

Il a également précisé que la vitesse de la croissance qu’on observe le premier semestre est d’habitude inférieure à celle  des autres trimestres. Par conséquent, les chiffres nous permettent d’être optimistes, tout en signalant que la croissance du PIB en 2017 dépassera 2.5%. Le programme de gouvernement comprend des réformes structurelles, des mesures visant à renforcer la production dans plusieurs secteurs, faits qui vont déplacer graduellement les moteurs de l’économie de la consommation à la production.

De même, on observe également des augmentations au niveau des entreprises à capital étranger, nouvellement créées. En effet, conformément aux informations de l’Office National du Registre du Commerce, le nombre des entreprises à capital étranger et nouvellement créées a enregistré une croissance de 4,6% dans le premier trimestre par rapport à la même période de l’année précédente. Les 1 388 sociétés nouvelles étrangères avaient un capital social souscrit d’un montant total de 13,9 millions de dollars, en croissance avec 45% par rapports aux mois janvier-mars du 2016.

La Roumanie a enregistré en 2016 la plus faible performance depuis 18 ans au niveau du nombre des entreprises débutantes, avec un capital étranger. En effet, le nombre de telles entreprises a baissé en 2016 par rapport à l’année précédente, du 5 831 à 5 348. Mais, il faut noter que la valeur totale du capital social de ces 5 348 entreprises se hisse à 40 millions de dollars, avec plus de 1 ,4% par rapport à l’année 2015. 

Depuis 1991, l’année 2007 a été l’année la plus performante en matière du nombre des sociétés nouvelles, à capital étranger, lorsque 15 000 de telles sociétés avaient été créées. Pendant la période 1991-2016, ont été créées 209 814 entreprises avec de la participation étrangère au capital, soit un montant total du capital social souscrit de 44,8 milliards d’EUR. 

Sources: www.business-review.eu, rbd.doingbusiness.ro

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Vous débutez à l'export ?