Actus des entreprises

Le marché roumain des produits cosmétiques augmente de 50% pendant les 5 dernières années, atteignant une valeur de 1.7 milliard d’euros

Le marché de la production des produits cosmétiques a doublé en valeur entre 2013 et 2017, dépassant 100 millions d’euros, et les données préliminaires pour 2018 indiquent que la valeur de ce marché a dépassé 120 millions d’euros. Selon une étude menée par KeysFin, la gamme de produits élargie et la campagne publicitaire soutenue dans le secteur ont été parfaitement synchronisées à la croissance économique et à la diversité des habitudes des consommateurs.

Le chiffre d’affaires des producteurs locaux de produits cosmétiques a augmenté de 11% en 2017, par rapport à 2016, et de 108.5% par rapport à 2013, pour atteindre une valeur de 104.8 millions en 2017.

La consommation de produits cosmétiques a connu aussi une croissance régulière, en hausse de plus de 4% depuis 2016 et 35.4% depuis 2013, pour atteindre une valeur de 1.5 milliard d’euros en 2017. L’analyse de KeysFin montre un marché ayant une valeur de presque 2 milliards d’euros, dans son ensemble, en 2019, incluant à la fois la production et la vente des produits cosmétiques.

Le développement significatif du marché devrait être lié aux importations de produits cosmétiques, qui ont augmenté de 9.7% par rapport à 2017, et qui ont connu également une croissance de 102% par rapport à 2010, atteignant ainsi une valeur de 525.5 millions d’euros en 2018. Les entreprises ont importé principalement des produits de beauté et de maquillage (représentant 35% du total en 2018), ces derniers étant suivis par les parfums, par les produits de soins corporels et par les produits de soins capillaires. 

En ce qui concerne les exportations, la performance dans le secteur est significative, par rapport au niveau enregistré il y a 7 ans. Les données financières montrent que les exportations de produits cosmétiques en Roumanie ont augmenté de 276% depuis 2010, atteignant une valeur de 327.5 millions d’euros en 2018. Par rapport à 2017, les exportations de produits cosmétiques ont enregistré une légère baisse, de 1.3%. Les entreprises roumaines ont exporté principalement des produits de soins capillaires (représentant 70% du total en 2018), ces derniers étant suivis par les produits d’hygiène corporelle, par les produits de beauté, de maquillage et par les parfums.

Farmec SA est le plus important acteur sur le marché, selon le chiffre d’affaires. En 2017, l’entreprise a enregistré un chiffre d’affaires de 46.9 millions d’euros, ce qui représente 45% du marché total.

Detergent SA, une entreprise détenue d’une manière indirecte par Procter & Gamble Marketing Roumanie SRL, avec un chiffre d’affaires de 22.1 millions d’euros en 2017, détient 21% du marché total et se situe, donc, en deuxième position.

En troisième position se place Papillon Laboratories Cosmétiques SRL, une entreprise chypriote contrôlée par Miralon Holdings Limited avec un chiffre d’affaires d’11.8 millions d’euros en 2017 (ce qui représente 11% du total). La classification est complétée par deux entreprises ayant 100% capital financier roumain, AID Phrama SRL et Gerocossen SRL.

L’analyse menée par Keysfin montre qu’au niveau régional, les plus grands chiffres d’affaires, représentant environ 70% du total, ont été obtenus par des entreprises se situant dans le département de Cluj. La liste continue avec des entreprises de Bucarest, Prahova, Timis et Sibiu. Ces 5 départements qui se placent en tête du classement ont enregistré collectivement 98% du chiffre d’affaires de l’ensemble de fabricants des produits cosmétiques.

Dans son ensemble, le secteur roumain des produits cosmétiques a recruté environ 14.000 employés en 2017, une majorité dans le secteur du commerce. Si les fabricants ont rapporté 1654 employés, en hausse avec 6.4% par rapport au niveau enregistré en 2016 et en hausse avec 50% par rapport au niveau enregistré en 2013, les commerçants des produits cosmétiques ont eu 12.100 employés en 2017, avec un pourcentage supérieur de 44.5% par rapport à 2013.

En savoir plus ici

 

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Vous débutez à l'export ?