Les experts de la CCIFER en dialogue avec Violeta Alexandru, Ministre du Travail et de la Protection Sociale : la stratégie des ressources humaines dans la deuxième phase de la crise de Covid-19

Jeudi, 4 juin, la Chambre Française de Commerce, d'Industrie et d'Agriculture en Roumanie (CCIFER) a organisé une réunion avec la Ministre du Travail et de la Protection sociale, Violeta Alexandru, pour discuter de l'efficacité des mesures prises dans la première phase de la crise sanitaire pour protéger la main-d'œuvre et la stimulation du milieu privé, l'importance du dialogue permanent entre le milieu d’affaires et les autorités publiques, ainsi que les mesures en cours d'élaboration à appliquer dans la deuxième phase de la crise pandémique.

Les secrétaires d'État Victor Picu et Tudor Polak, ainsi que des représentants des entreprises membres du CCIFER, ont assisté à la réunion.

 « Aujourd'hui, nous nous concentrons sur la main-d'œuvre, au cœur de la réussite de nos entreprises lorsque nous recrutons et retenons des talents, lorsque nous motivons nos équipes, lorsque nous améliorons notre efficacité pour accroître la compétitivité de nos entreprises et ajuster les coûts de main-d'œuvre dans les cycles économiques faibles. Nous sommes tous conscients des efforts considérables que nos entreprises déploient actuellement avec les autorités pour maintenir l'emploi pendant la crise sanitaire et la récession attendue. Un enjeu stratégique du travail est le dialogue social, qui doit rester le plus proche possible de la réalité de chaque entreprise. Je voudrais également mentionner l'impératif d'améliorer considérablement l'efficacité de l'interaction de nos entreprises avec les organismes publics, y compris en termes de travail et de ressources humaines. » - François Coste, Président de la CCIFER

« L'objectif du Gouvernement est, depuis le début de la crise, de réussir garder les salariés proches de leur employeur. Il y a eu un certain nombre de mesures de soutien financier en cas de résiliation des contrats de travail, ainsi que leur suspension temporaire, afin de soutenir les employés et les employeurs. (...) Nous voulons que les employés retournent au travail pour les mêmes employeurs qui ont investi dans leur formation et puissent travailler dans un environnement où ils se sentent protégés. (...) Mon dialogue avec le milieu d’affaires restera un élément clé de la prise de décision au sein de ce Gouvernement. Ainsi, nous resterons en contact à la fois pour répondre à vos questions et pour identifier des solutions aux problèmes que vous rencontrez. »- Violeta Alexandru, Ministre du Travail et de la Protection sociale.

Mesures prises dans la première phase de la crise sanitaire

La Roumanie a mis en place des mesures de soutien dans le mois qui a suivi le déclenchement de la pandémie, et l'impact qu'elles ont eu sur le milieu économique a été bénéfique, le Gouvernement fournissant cette assistance de manière simple et assez rapide.

Les mesures prises par le ministère du Travail et de la Protection sociale depuis le début de la crise ont soutenu, dans la pratique, 1,8 million de salariés et de professionnels.

• Le chômage technique (plus de détails ici).

Les mesures envisagées pour la deuxième étape de la crise

Le chômage technique continuera d'être accordé aux catégories de salariés dont l'activité a cessé et ne reprendra qu'après la levée des restrictions - par exemple, dans le secteur sportif ou culturel, dans le secteur aérien, dans les maternelles et les écoles.

Les mesures déjà en place seront poursuivies par de nouvelles que le gouvernement prépare pour la prochaine période. Il s'agit notamment de mesures liées à la numérisation, à la mise en place d'un cadre juridique pour la flexibilité des relations de travail entre les employés et les employeurs, etc.

• L’octroi de 41,5% du salaire de base aux salariés revenus du chômage technique et soutien à l'emploi des personnes de plus de 50 ans, des jeunes et des citoyens roumains rentrant au pays après avoir perdu leur emploi à l'étranger (plus de détails ici) .

 

À propos de la CCIFER

Le dialogue avec les représentants du Ministère du Travail et de la Protection Sociale a eu lieu lors du « Matinal Digital avec les experts de la CCIFER », une réunion en ligne organisée chaque semaine, au cours de laquelle la CCIFER amène à la table du dialogue les autorités publiques et les représentants du milieu d’affaires franco-roumain pour débattre les plus pertinents sujets dans le contexte actuel de crise sanitaire et économique.

La Chambre Française de Commerce et d'Industrie en Roumanie (CCIFER), la communauté d'affaires franco-roumaine, regroupe actuellement plus de 550 entreprises françaises et roumaines pour un chiffre d'affaires de plus de 18 milliards d'euros et la création de 125 000 emplois.

Plus d'actualités

Toutes les news

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Vous débutez à l'export ?