Secteurs & marchés

Un quart du PIB roumain est assuré par l’industrie

La Roumanie se retrouve parmi les pays de l'UE où l'industrie est le plus grand contributeur de la valeur ajoutée brute (VAB) dans l'économie. Selon un rapport d'Eurostat, avec 25,7% la Roumanie fait partie des États membres de l'UE où la valeur ajoutée brute (VAB) de l'industrie en économie était en 2016 supérieure à 25%. 

VAB est le solde du compte de production mesuré comme la différence entre la valeur des biens et services produits (évalués aux prix de base) et la consommation intermédiaire (évaluée aux prix de l'acheteur), soit la nouvelle valeur créée dans le processus de production.

L'industrie a eu en 2016 la plus grande partie de la valeur ajoutée brute de l'économie en Irlande (36,6%), en République tchèque (32,1%), en Slovénie (27,1%), en Slovaquie (26,9%), en Hongrie (26,8%) et Pologne (26,5%), en Roumanie (25,7%) et en Allemagne (25,7%). Dans 12 États membres de l'UE, dont la Lituanie, la Lettonie ou Chypre, le commerce, les transports et les services ont représenté la plus grande partie de la valeur ajoutée brute dans l'économie, tandis que dans d'autres pays comme la France, la Belgique ou les Pays-Bas., l'éducation et la santé ont été les premiers concernant la valeur ajoutée brute dans l'économie.

En Roumanie, l'industrie représente depuis des années plus d'un quart du PIB et contribue régulièrement à la croissance économique. Ainsi, l'industrie a réalisé 22,6% du PIB l'année dernière. Au premier semestre de cette année, l'industrie a progressé de 7,3% au cours du semestre, ce qui, compte tenu de sa part de près de 23% du PIB, a contribué à la croissance économique de 1,7 % sur une croissance de 5,8%. Au cours des huit premiers mois de l'année, l'industrie a augmenté de 8% par année.

La croissance de la production industrielle au premier trimestre repose principalement sur le secteur manufacturier, qui a enregistré 8% de plus sur T1, contre une baisse de 3% dans l'industrie extractive. 

La croissance la plus rapide a été enregistrée dans la fabrication de composants automobiles et celle des véhicules - plus 21%, suivie de la fabrication d'équipements électriques - plus 18%. En outre, l'industrie pharmaceutique (plus 7%) et l'industrie textile (plus 5%) sont restées dynamiques, mais dans l'industrie du meuble et de l'alimentation, il y a eu des augmentations mineures de 1-2%. 

Cependant, d'après les données connues sur T1 concernant Dacia et Ford, il n'y a qu'environ 10% d'augmentation de production pour les deux premiers mois de 2017. Une explication de l'augmentation de 20% dans le secteur automobile pourrait être le travail à capacité de production entière de l'usine de Daimler (Mercedes) à Sebes. De plus, Bosch et Continental ont annoncé une forte croissance des affaires en Roumanie ces dernières années. Un tel taux de croissance de centaines de millions d'euros) suffit pour que le PIB d'une économie assez petite comme celle de la Roumanie - environ 170 MD EUR en 2016 - soit immédiatement stimulé.

Source : www.zf.ro

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Vous débutez à l'export ?