Nouveaux membres

Association FREE

L’association F.R.E.E est née en 2013. Son nom fait bien sûr référence au mot anglais signifiant « libre », mais c’est aussi le sigle, en roumain, de « femmes rachetées et libérées ». Voici son histoire.

Dès son plus jeune âge, Laëtitia, la fondatrice, est sensible à la question de l’injustice. Elle a très tôt à cœur de s’engager auprès des victimes. Française d’origine, c’est lors de ses études qu’elle va découvrir la Roumanie, avant d’y être bénévole quelques mois, dans un orphelinat. Elle va œuvrer au contact des enfants Roms et des enfants des rues, mais aussi travailler dans un foyer pour femmes.

C’est alors que le «hasard » met sur sa route une jeune femme dont le parcours la bouleverse : de nombreuses questions se bousculent en elle. Comment ne pas agir ? Si elle n’est pas prête à aider cette jeune femme, pourra-t-elle l’être un jour pour qui que ce soit ? La graine semée dans son cœur d’enfant germe et grandit : l’association FREE va voir le jour.

L’association a pour objectif de venir en aide aux femmes et aux enfants exploités par les réseaux de prostitution. FREE est en relation avec d’autres associations locales pour rencontrer les femmes et établir avec elles une relation de confiance, subvenir à leurs besoins immédiats mais aussi les soutenir dans leurs démarches de réinsertion, leur proposer les soins médicaux dont elles peuvent manquer... Le centre de jour “Martisor”, accrédité, a pour objectif de prévenir, identifier et assister les victimes de la traite. L’idée est de leur permettre de reprendre possession de leur corps et de leur intimité et qu’elles retrouvent confiance en elles, en leur offrant une aide sociale et un soutien psychologique. F.R.E.E a aussi des équipes mobiles dans 5 autres villes.

Ainsi en 2016, l’association a ouvert un appartement de transit, un lieu de refuge, pour les femmes désireuses de quitter la prostitution et de construire une vie meilleure. Cela prend du temps et demande beaucoup d’efforts pour tous les membres de l’association mais chaque femme «rachetée et libérée » représente une victoire. Cela en vaut la peine ! L’appartement devient alors une maison, puis cette initiative se multiplie. Bientôt, c’est à Brasov qu’ouvrira un nouveau centre qui va accueillir mères et enfants victimes de la traite. 

Mais l’association peut également venir en aide à ses femmes grâce aux dons qu’elle reçoit et qui permettent à de nombreuses familles de repartir chez elles avec des colis alimentaires, des produits d’hygiène et des vêtements. Certains partenaires leur permettent également de trouver un emploi, ce qui facilite leur réinsertion. 

Au-delà de l’aide directe apportée aux femmes, la prévention est aussi au cœur de l’action de FREE qui œuvre aux contacts des populations les plus fragiles dans la rue et s’investit auprès des familles et dans les écoles. Une BD a notamment été publiée sous le titre 3D (Décisions Détermine Destiny) : elle raconte le parcours de trois jeunes filles et offre ainsi un outil privilégié de réflexion et de sensibilisation pour les adolescentes. L’association a récemment mis en place 3 formations en ligne pour les jeunes afin de les sensibiliser au danger de la traite humaine et des réseaux de prostitution. 

Mais l’association ne s’arrête pas là et veut aussi porter la voix de ces femmes pour qu’elles se fassent entendre, les faire sortir de la rue mais aussi du silence qu’on leur impose parfois dans nos sociétés, par notre méconnaissance de leurs problèmes. Elle veut aussi lutter contre l’idée que la prostitution est un choix, faire changer le regard des gens sur ces femmes et faire changer les mentalités : la France, comme d’autres pays européens, est un pays de destination pour ces victimes de trafic humain et sexuel. Grâce à son implication dans un réseau d’association roumain, des projets d'advocacy vont influencer les lois du pays. 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

F.R.E.E association was born in 2013. Its name of course refers to the English word which means “free”, but it is also the acronym, in Romanian, of “Women Redeemed and Set Free”. Here is their story:

From an early age, Laëtitia, the founder, was sensitive to the issue of injustice. She felt the burden to get involved with the victims. French of origin, it was during her studies that she discovered Romania, before volunteering there for a few months in an orphanage. She will work in contact with Roma children and street children, but also work in a women's home.

It is then that she met a woman whose story brought so many questions: What could she do? If she was not ready to help this young woman, could she ever help anyone? The seed sown in her child's heart grew and grew. Soon Association FREE was born.

The association aims to help women and children exploited by prostitution networks. FREE establishes a relationship of trust with the women met, provides for their immediate needs but also support them in their reintegration process, offer them the medical care they may lack... The accredited day center (“Martisor”) aims to prevent, identify and assist victims of trafficking. The idea is to allow them to be restored in their body but also in their soul, by offering social assistance and psychological support. F.R.E.E also has mobile teams in 5 other cities.

Thus in 2016, the association opened a transit apartment, a place of refuge, for women wishing to leave prostitution and build a better life. It takes time and effort, but every woman “redeemed and set free” is a victory. They are worth it! The apartment become soon  a house, and then multiplies. Soon it is in Brasov that a new center will open which will welcome mothers and children who are victims of trafficking.

Beyond that, prevention is also at the heart of FREE's missions. Prevention programs aims to educate the most vulnerable populations and invests in families and in schools. A comic strip book has been published under the title 3D (Décisions Determines Destiny). It tells the story of three young girls and thus offers a privileged tool for reflection and awareness for teenagers. Later, Association FREE will offer 3 online training courses for young people on different topics as trafficking signs, advocacy, trauma care…

But the association does not stop there and also wants to carry the voice of these women, to get them out of the street but also from the silence that is sometimes imposed on them in our societies, by our ignorance of their problems. It also wants to fight against the idea that prostitution is a choice, change the way people look at these women and change mentalities: France, like other European countries, is a destination country for these victims. Thanks to its involvement in a network of Romanian associations, advocacy projects will influence the laws of the country.

Plus d'actualités

Dana Gruia Dufaut

Dana Gruia Dufaut, fondatrice du cabinet d'avocats Gruia Dufaut, devenu au début de l’année 2024 GRUIA DUFAUT & ASSOCIES, Société Civile...

Toutes les news

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin
Fermer

Découvrez votre espace privé sur ccifer.ro !