Membres

Capital Filles en Roumanie

En 2017-2018, plus de 800 jeunes filles de milieux modestes encouragées à faire des études supérieures après le Bac

Après un démarrage en France en 2012, la Roumanie a choisi en 2014 d’accueillir Capital Filles, seconde étape du déploiement du programme en Europe.

Le 12 décembre 2017, Monsieur Liviu Pop, Ministre de l’Education nationale, a renouvellé la Convention officielle de  partenariat entre l’Etat roumain, l’Ambassade de France, la CCIFER et les huit grandes entreprises*  déjà mobilisées en faveur de «Capital Filles en Roumanie ».

A qui s’adresse Capital Filles en Roumanie ? 

Capital Filles s’adresse exclusivement aux jeunes filles de milieux modestes, scolarisées dans des lycées sélectionnés par l’Inspectorat scolaire (entre la 9ème à la 12ème). Pour l’année scolaire 2017-2018, Capital Filles en Roumanie est opérationnel dans 13 premiers lycées partenaires (à Bucarest, à Slobozia et à Timisoara). 

Pourquoi Capital Filles ? 

Après le Bac (qu’elles réussissent souvent mieux que les garçons), les jeunes filles s’orientent  trop rarement vers des études supérieures, souvent par manque de moyens financiers ; également par manque d’informations sur les métiers d’avenir dans leur région (souvent à féminiser),  et de conseils pour leur choix d’orientation et de formation.

Que proposent les entreprises membres du cercle Capital Filles en Roumanie ? 

Comme le rappelle Sabin Totorean lors d’un récent entretien : «… donner confiance aux jeunes filles, en leur potentiel et en leur avenir professionnel , les convaincre de ce que les portes de nos entreprises leur sont grandes ouvertes si elles choisissent les bonnes formations, c’est l’objectif de Capital Filles,  partagé par nos entreprises partenaires, avec l’appui du Ministère de l’Education nationale et des responsables des lycées – Directeurs et professeurs – qui sont avec nous depuis 2014, mobilisés pour l’avenir professionnel de leurs élèves, de ‘Ambassade de France et de l’Institut Français, de la CCIFER…».

Comment intervient Capital Filles ? En 2017, 151 Marraines, collaboratrices volontaires des entreprises partenaires, sont engagées auprès de plus de 800 jeunes filles entre la 9ème et la 12ème :

•Des ateliers collectifs dans les lycées : témoignages des Marraines Capital Filles, découverte des filières et des métiers d’avenir, ouverture au monde des entreprises et des formations à privilégier, sensibilisation à la mixité des métiers, etc.

•Un tutorat individuel (une marraine/ une filleule) en 11ème ou en 12ème 

•Des visites d’entreprises pour les élèves et leurs professeurs.

•Des forums annuels « Réussir au Féminin ». 

* 8 entreprises fondatrices de Capital Filles en Roumanie : Atos, Carrefour, ENGIE, EXPUR, L’Oréal, Nokia, Orange et Sodexo. 

**4 entreprises associées : BRD, HELPLINE, MANPOWER, PET STAR

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Vous débutez à l'export ?