Communication - Presse

Comment Airbus Romania, Orange Romania, Reanault Group et Michelin répondent aux défis du moment Extraits des séances de travail du Forum d'affaires franco-roumain

L'ouverture et le développement des usines Airbus à Brasov permettront à l'entreprise d'augmenter sa capacité de production en Roumanie et dans toute l'Europe et faciliteront l'implication des entreprises roumaines dans la production locale, a déclaré aujourd'hui Georges Durdilly, CEO Airbus Romania, lors du Forum d'affaires franco-roumain organisé par la CCIFER.

Parmi les défis énumérés par Georges Durdilly figurent la transition verte, la réduction des émissions de carbone, le domaine de la défense et les collaborations qui existent au niveau européen dans ce secteur.

"L'industrie aéronautique est en plein essor. Nous fabriquons de plus en plus, nous avons plus de 1000 employés. Nous renforçons notre présence et notre capacité de production. Le secteur de la défense est également en pleine croissance. En Roumanie, nous avons tout ce qu'il faut pour fabriquer des hélicoptères. Airbus a structuré des projets avec lesquels nous pouvons développer un écosystème solide. Nous avons l'idée de nous développer. Nous pouvons faire comme Renault Dacia, peut-être même mieux. (...) En 2035, nous voulons lancer le premier avion à hydrogène. Les équipes impliquées dans ces projets comprennent des collègues roumains et nous en sommes fiers. Nous avons besoin de plus de volonté et de soutien politique", a déclaré Georges Durdilly.

La numérisation est la "colonne vertébrale du développement" en Roumanie, a déclaré Liudimila Climoc, PDG d'Orange Roumanie, qui a montré comment Orange Roumanie est impliquée dans cette direction :

  • Investissements de plus de 200 millions d'euros dans l'infrastructure numérique (réseaux mobiles 5G, fibre optique)
  • Sept centres de données au niveau national
  • ORANGE offre des solutions en matière de cybersécurité, de cloud, de centre opérationnel de cybersécurité ainsi que des projets de villes intelligentes qui sont toujours en cours de développement dans plus de 30 villes en Roumanie.
  • Internet des objets - Orange a des projets pour automatiser la collecte de données, améliorer les opérations et augmenter la productivité.
  • Programme d'accélération des start-ups, mis en œuvre au cours des 6 dernières années d'activité : 44 start-ups ont bénéficié de cette accélération, dans différents domaines : 5G, cybersécurité, médecine, et bien d'autres domaines connexes.

Alina Ghica, vice-présidente de Michelin pour l'Europe du Sud et l'Asie centrale, a déclaré : "Michelin est impliqué dans une profonde révolution : humaine, technologique, écologique :

"Michelin est engagé dans une profonde révolution : humaine, technologique, écologique, les trois étant interconnectées. La révolution humaine comprend le nouveau modèle de leadership, le niveau le plus pertinent possible. La révolution technologique concerne l'IA, les robots pour les entreprises", ainsi que l'utilisation de nouvelles technologies pour réduire les émissions de carbone (comme l'électrification des pièces).

Cecilia Tudor, directrice générale de Renault Europe du Sud-Est :

Au milieu des crises de ces dernières années - covid, pénuries de matières premières, guerre - Renault est devenu plus flexible et agile et se prépare et investit pour relever les défis posés par le règlement Euro 7. "L'industrie automobile s'oriente vers l'électrification. Nous entrons dans un domaine où nous modifions notre gamme pour être compétitifs et équilibrés, qu'il s'agisse de modèles hybrides ou électriques. Tout ce que nous avons lancé jusqu'à présent nous engage vers l'électrification", a déclaré Cecilia Tudor.

Elle a également souligné les bonnes perspectives pour l'industrie automobile en Roumanie, car "en 2023, nous reviendrons à la situation d'avant la crise en 2020. Le marché européen montre des signes de reprise, les marchés en Europe sont en croissance. Nous nous attendons à ce que le Groupe Renault termine l'année en croissance".

Le plus grand événement CCIFER de cette année, organisé en partenariat avec l'Ambassade de France, Business France, la section roumaine des Conseillers du Commerce Extérieur de la France et La French Tech Bucarest, le Forum avait pour objectif de faciliter le dialogue entre les entreprises, ainsi qu'entre les entreprises et les autorités de Roumanie, de France et de la République de Moldavie, sur les opportunités d'affaires offertes par les transformations que l'Union européenne et la Roumanie traversent actuellement, au milieu des défis de la croissance économique, de la sécurité et de la protection de l'environnement.

Le premier jour du Forum, les participants - fonctionnaires et représentants d'entreprises - discutent des opportunités et des défis en Roumanie et dans l'Union européenne dans des domaines tels que : les défis climatiques et la transition énergétique ; l'adhésion de la Roumanie à l'OCDE ; l'attractivité de la Roumanie pour les investisseurs étrangers ; la collaboration franco-roumaine pour créer de la valeur ajoutée dans des secteurs stratégiques afin de renforcer la souveraineté économique de l'Europe ; la transition numérique ; l'attraction des talents.

Le premier jour du Forum, les participants - fonctionnaires et représentants d'entreprises - discuteront des opportunités et des défis auxquels la Roumanie et l'Union européenne sont confrontées dans des domaines tels que : le changement climatique et la transition énergétique ; l'adhésion de la Roumanie à l'OCDE ; l'attractivité de la Roumanie pour les investisseurs étrangers ; la collaboration franco-roumaine pour créer de la valeur ajoutée dans des secteurs stratégiques afin de renforcer la souveraineté économique de l'Europe ; la transition numérique ; l'attraction des talents.

Contact presse : Oana Marinescu. Oana.Marinescu(@)omavision.ro ; Tel. 0741278737

Les journalistes trouveront les communiqués de presse et les photos des sessions du Forum des 3 et 4 juillet sur le site https://bit.ly/44tlqu8. Ils seront mis en ligne au fur et à mesure de l'avancement de l'événement.

À propos de CCIFER

Fondée en 1996, la Chambre de commerce, d'industrie et d'agriculture de Roumanie (CCIFER) est une communauté d'affaires basée sur le savoir-faire français.  Elle est un leader engagé dans le développement durable des individus, des communautés, des entreprises et de la Roumanie. La CCIFER regroupe plus de 550 entreprises à capitaux français et locaux. Les entreprises membres sont des investisseurs stratégiques et des leaders dans divers secteurs de l'économie locale. CCIFER s'engage également à aider les jeunes à trouver une voie professionnelle, en menant des programmes d'éducation et en facilitant le recrutement et le développement des talents. Partenaire solide du dialogue public-privé, la CCIFER exprime une position commune des investisseurs français en Roumanie, aux côtés d'autres organisations dans ce domaine.

Plus d'informations sur www.ccifer.ro

 

 

Plus d'actualités

Nouveaux membres

ARHI DESIGN

ARHI DESIGN a été créée en 1992 à l'initiative de deux amis, Mircea Nistor et Horațiu Buzatu. Dès les premières transactions, l'activité de la...

Nouveaux membres

Oameni și Companii

Oameni și Companii, also known as OSC, is a marketing and technology company founded in 2000. Our mission is to help organizations achieve profitable...

Toutes les news

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin
Fermer

Découvrez votre espace privé sur ccifer.ro !