Membres

Entretien avec Luminita Teodorescu, BASF

Qui êtes-vous ? 

Professionnelle de la finance, je suis membre de l’équipe BASF Roumanie que je coordonne depuis 2007. J’ai rejoint l’entreprise en 2003 en tant que Directrice Financière, après un saut professionnel qui m’a vue quitter mon rôle chez Colgate-Palmolive Roumanie. Actuellement, en tant que Directrice Générale, je coordonne une équipe de plus de 100 collègues qui desservent des clients provenant des industries les plus variées – à partir de la construction et l’infrastructure, jusqu’aux cosmétiques, les automobiles, les biens de consommation, la pétrochimie, le traitement des eaux usées, la cultivation des plantes etc. Sur le plan personnel, je peux dire d’être attraite par les domaines qui combinent agréablement le côté pratique et le côté artistique dans la vie quotidienne.

Pourquoi la Roumanie est-elle attractive pour les investisseurs ?

La Roumanie est un marché croissant et donc, il est invitant pour les entreprises qui se confrontent avec des marchés matures d’investir ici, pour croître avec le marché. D’un autre côté, l’accès à l’infrastructure de base (par exemple, l’électricité) et la bureaucratie dans certains domaines (par exemple, obtenir les permis de construire) – qui sont des aspects signalés dans le rapport de la Banque mondiale – ainsi que les fréquents changements législatifs amènent les potentiels investisseurs à avancer avec prudence.

Quelle est la tendance actuelle dans votre secteur d’activité ?

Il faudrait plusieurs pages pour résumer les tendances de toutes les industries que nous desservons mais une tendance favorisée aussi par la CCIFER est celle d’encourager le dialogue ouvert et constructif entre les parties prenantes du domaine de l’infrastructure et de la construction : les autorités, le milieu d’affaires, les spécialistes. Si on facilite l’échange d’expériences entre les professionnels de ce domaine, on peut maintenir la conviction qu’un secteur tellement important pour le PIB acquerra la portance nécessaire pour rendre la Roumanie plus attractive pour les investisseurs. Pour notre part, nous promouvons ces démarches dans la relation avec les spécialistes du domaine – les constructeurs, les architectes, les designers. Nous invitons également ces spécialistes à visiter la Bibliothèque des Matériaux MATER, un espace unique dans le sud-est de l’Europe, inauguré en octobre 2017 et destiné à toute personne qui veut se familiariser avec les plus performants matériaux et technologies du domaine.

Quelques mots pour la CCIFER

Le Livre Blanc de la Construction, réalisé par la CCIFER en partenariat avec ses membres, est l’un des meilleurs documents destinés à la réactivation de cette industrie. Le pragmatisme des thèmes abordés et des solutions présentées le recommande comme un document de travail extrêmement utile pour toutes les personnes qui s’intéressent à ce domaine.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Vous débutez à l'export ?