Communication - Presse  •  Veille

#flashinfo, 14 mai. Idées pour la reprise économique

Le 14 mai 2020, lors du Matinal Digital avec les experts du CCIFER, le dialogue s'est concentré sur la reprise économique des entreprises et sur les idées dont la mise en œuvre n'implique pas le budget de l'Etat. Les invités de la réunion étaient : Liviu Rogojinaru, Secrétaire d'État au Ministère de l'Ḗconomie, de l'Ḗnergie et du Milieu des Affaires, Eric Stab, Président de la Section Roumaine des Conseillers du Commerce Extérieur de la France, Costin Borc, Directeur de la Zone Pays de l'Est, SNEF, François Coste, Président de la CCIFER et Dana Gruia Dufaut, membre du Conseil Directeur de la CCIFER.

Le milieu d’affaires franco-roumain a agi pendant la crise sanitaire pour protéger la santé des salariés et s’est adapté aux nouvelles conditions de travail, et les experts du CCIFER ont travaillé sur des propositions de flexibilité du travail et de mesures économiques dans tous les domaines d'activité, au sein de la Coalition pour le Développement de la Roumanie.

Le Ministère de l'Ḗconomie, de l'Ḗnergie et du Milieu des Affaires a lancé au cours de cette période des programmes de soutien aux PME (par exemple, IMM Invest, où 66% des candidats ont postulé pour des investissements) et a prépare des programmes de soutien pour les PME (Start-up Innovation, Programme de micro-industrialisation, Programme Commercial) et pour les grandes entreprises jusqu'à 20 000 000 RON, mais aussi pour les secteurs touchés à long terme par la crise sanitaire. La mesure sur le chômage technique a été très bien accueillie par l'environnement des entreprises, et elle sera éligible jusqu'au 1er juin 2020.

5 des idées soumises au Concours d'idées « Quelles sont les mesures de relance après la crise ? » ont été présentés lors du Matinal Digital. Ceux-ci sont :

  • la localisation en Roumanie des activités externalisées jusqu'au présent en Asie;
  • la prime de solidarité – en offrant des primes défiscalisées aux employés qui ont le revenu minimum sur l'économie
  • la gestion du congé et du compte de temps - modification du Code du travail dans le sens que le salarié sera obligé de prendre le reste du congé dans un délai maximum de 120 jours, après le 31 décembre;
  • porter la période de rémunération des heures supplémentaires à 12 mois à 18 ou 24 mois, compte tenu du fait qu'un salarié ne peut pas travailler plus de 48 heures / semaine en moyenne, dans un intervalle de 4 mois; l’évidence des employés doivent être tenu mensuellement et non quotidiennement.
  • soutenir le télétravail en faisant tourner les procédures administratives pour le simplifier

 

Nous vous invitons à soumettre vos idées jusqu’au 20 mai 2020 au lien suivant :  

https://survey.ccifi.net/511993?lang=ro

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Vous débutez à l'export ?