#flashinfo, 29 mai. Le programme de redressement économique européen : Next Generation EU

Le 27 mai a été lancé le programme européen de redressement économique. Next Generation EU, l’outil de récupération et de résilience proposé par la Commission Européenne, doté d’une enveloppe de 750 milliards d’euros est renforcé financièrement par le budget du Cadre Financier Pluriannuel 2021-2027, ce qui fait que le nouveau budget atteint le montant de 1.85 mille milliards d’euros.  

La spécificité majeure est qu’il s’agit d’un programme tout à fait nouveau et pas d’une requalification d’un ancien programme. Ainsi, quant au budget de 750 milliards d’euros, il faut noter que 500 milliards sont des fonds non-remboursables et que les 250 milliards restants sont obtenus par des lignes de crédit. Les fonds sont issues du relèvement du plafond sur les fonds propres à hauteur de 2% du revenu national brut de l’UE, afin d’emprunter sur les marchés financiers, un financement qui sera remboursé pendant la période 2028 – 2058. 

Une autre modification importante se détache du Cadre Financier Pluriannuel 2014 – 2020, car un montant supplémentaire de 11.5 milliards d’euros sera disponible pour l’année 2020.

Les axes prioritaires de la Next Generation EU:

  1. Le soutien aux Etats afin de mobiliser les investissements et les réformes à travers un mécanisme de redressement et de résilience de 560 milliards d’euros, 55 milliards d’euros d’aide supplémentaire via les programmes actuels de politiques de cohésion au niveau de l’initiative REACT-UE, la consolidation du Fonds pour la transition juste avec 40 milliards d’euros et 15 milliards d’euros envisagés pour le Fonds européen agricole pour le développement rural.
  2. La relance économique de l’UE à travers la stimulation des investissements privés par le Nouvel Outil de l’Aide pour la solvabilité, actif dès 2020, par la supplémentation du budget InvestEU, mais aussi par le Nouveau Mécanisme d’Investissement Stratégique
  3. Le soutien de la santé à travers le nouveau programme EU4Health, issu du programme rescEU, et une aide supplémentaire de 94.4 milliards d’euros issu du programme Orizont Europa pour la recherche dans le domaine de la santé.

Il est important de mentionner que le Pacte vert européen et la digitalisation sont les piliers de cette stratégie économique, ainsi que sécurisation des emplois et des principes de la résilience européenne. 

Ces propos sont bien perçus en Roumaine, car il s’agit d’un support financier sous forme de subventions jusqu’à 19.6 milliards d’euros, ou de 13.4 milliards d’euros en crédits.

La publication du Plan a été accompagnée d’une mise à jour du plan de travail de la Commission envisagé pour l’année 2020, en maintenant les axes stratégiques, mais en actualisant les actions prioritaires. Plus de détails ici.

Sources:

Plus d'actualités

Toutes les news

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Découvrez votre espace privé sur ccifer.ro !