Membres

Francophonie, femmes et carrière. Expériences et ambitions…au féminin !

La communauté des femmes des sociétés membres de la CCIFER s’est réunie le 13 mars autour d’un petit déjeuner au siège de l’Ambassade de France en Roumanie.

Dans une société d'échange et de dialogue, d'égalité et de différence, la CCIFER compte plus de 500 membres dont 300 sont des femmes en poste de direction. 

Le mois où on célèbre les femmes, l’événement a été une bonne occasion de mettre en avant l’importance d’une carrière au féminin, des ambitions et exemples de succès.

Le petit-déjeuner a été ouvert par  SE l’Ambassadrice de France en Roumanie,  Michèle Ramis, et François Coste, Président de la CCIFER. Ensuite, l’atelier animé par Valérie Ciolos-Villemin - Comment construire un power speech en quelques minutes - et comment improviser tout en restant pro, a lancé le débat.

Les idées soulignées par SE l’Ambassadrice de France, Mme Michèle Ramis, ont fait référence au statut des femmes dans le domaine des Affaires Etrangères, aux défis auxquels on se confronte et aux solutions que l’Etat français a mis en place pour faciliter leur travail et pour éliminer la pression qu’on met sur elles.

L’événement a donné aussi la possibilité aux participants – femmes et hommes- de parler de leurs expériences personnelles au sujet de la discrimination de genre. Parmi les conclusions de power speech, on note une certaine pression ressentie par les femmes dans leur milieu de travail mais aussi dans leur vie personnelle : les responsabilités familiales, souvent le terreau de certains freins, doutes sur les aptitudes professionnelles, etc. L’importance de la langue française a été évoquée comme atout professionnel ou outil pour les échanges économique.

Oana Bizgan, Députée, membre de la Commission pour l’Egalité des chances entre les femmes et les hommes, présente aussi à l’événement, a parlé notamment de la discrimination de genre qu’on retrouve dans tout secteur de la société mais aussi des solutions qu’on doit envisager. En même temps, elle a rappelé le rôle des femmes en technologie et les raisons pour lesquelles on doit les encourager à fonder des start-ups.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Vous débutez à l'export ?