Membres

Opportunités commerciales dans la Rép. de Moldavie

Nous vous proposons un entretien avec M. Pascal LE DEUNFF, Ambassadeur de France en République de Moldavie et Emmanuel SKOULIOS, Président de la CCI France Moldavie

Quel est l’intérêt aujourd’hui de développer les échanges commerciaux ainsi que les investissements entre la France et la Moldavie ?

Pascal LE DEUNFF, Ambassadeur de France en République de Moldavie : L’économie moldave a retrouvé un rythme annuel de croissance de plus de 4%. Pour son développement, la République de Moldavie bénéficie de l’aide de l’Union européenne et des grandes institutions internationales. Elle est engagée dans un programme de réformes qui touchent tous les secteurs d’activité et qu’elle s’est obligée à réaliser dans le cadre de l’Accord d’association avec l’UE. Elle a également signé en 2014 avec l’Union un accord de libre-échange, qui commence à produire des effets très positifs : l’UE est désormais de loin le premier partenaire commercial de la Moldavie et le premier investisseur étranger. 

Les entreprises françaises, dont les investissements sont déjà très visibles dans des secteurs stratégiques de l’économie moldave, prennent toute leur place dans cette dynamique. Mais la France a un atout supplémentaire : sa forte présence économique dans le pays voisin, en Roumanie. De grandes entreprises roumaines, qui connaissent bien le marché moldave, ont décidé récemment d’accroître leur présence et leurs investissements en Moldavie. Il est donc particulièrement opportun aujourd’hui, pour les filiales des sociétés françaises en Roumanie, d’explorer, éventuellement en lien avec des partenaires roumains, les opportunités de commerce et d’investissement en République de Moldavie.    

 

Quel est sont les atouts et les avantages qu’offre la République de Moldavie ?

Emmanuel SKOULIOS, Président de la CCI France Moldavie : Petit pays aux portes de l’Union européenne, la Moldavie peine parfois à susciter de l’intérêt de la part des entreprises françaises, la faute à un déficit d’image, mais aussi à des préjugés. Et pourtant, les opportunités commerciales existent comme celles d’y investir. Le pays est francophile. Sa croissance, soutenue et largement portée par la consommation, offre de nombreux débouchés qui, encore modestes, sont néanmoins appelés à se développer portés par la mise en œuvre de la zone de libre-échange avec l’UE. 

Les investisseurs, encouragés par sa situation géographique, seront séduits par une ressource humaine qualifiée, au coût très attractif – le salaire moyen mensuel est deux fois inférieur qu’en Bulgarie par ex. -, une fiscalité avantageuse, parmi les plus basses de la région, plusieurs zones économiques libres, un pays où l’on se sent en sécurité, et enfin une présence économique française bien structurée autour de la CCI France Moldavie et de l’Ambassade de France. Des entreprises françaises y réussissent déjà et celles qui sont en Roumanie gagneraient à faire preuve de plus d’intérêt et d’audace car des places sont à prendre, dans tous les secteurs ou presque.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Vous débutez à l'export ?