L’environnement des affaires franco-roumain : dialogue soutenu avec les Autorités. Collaboration pour la relance économique et la compétitivité de la Roumanie

A l’occasion de la Fête Nationale française, la Chambre de Commerce, d’Agriculture et d’Industrie Française en Roumanie (CCIFER) a organisé lundi, 13 juillet, une édition spéciale du « Matinal Digital », pour célébrer le partenariat économique entre la France et la Roumanie, reconnaitre l’engagement et la réussite des investisseurs français en Roumanie, ainsi que de renforcer le dialogue avec les Autorités sur les mesures d’accompagnement pour la relance économique.

La réunion a eu lieu en présence du Premier ministre de la Roumanie, M. Ludovic Orban, de Son Excellence, Mme. Michèle Ramis, Ambassadrice de France à Bucarest, et avec la participation de 300 représentants d'entreprises à capitaux français en Roumanie.

Relance économique par le biais de la collaboration entre le gouvernement et le milieu des affaires

Ainsi, le Grand Matinal Digital a célébré le partenariat économique entre la Roumanie et la France en évoquant l’ouverture du milieu des affaires à soutenir le plan de relance et d’investissement du Gouvernement roumain, „Reclădim România”, visant toutes les secteurs économiques.

Lors de la réunion, des représentant de la communauté d’affaires franco-roumaine ont fait un  état des lieux en sortie de crise, ainsi que  les opportunités principales à moyen terme, tout en réaffirmant leur disponibilité de collaborer avec le gouvernement dans le cadre du projet de relance économique « Reclădim România» : pour l’industrie auto - Christophe Dridi, CEO  Dacia Renault ; pour le secteur de la grande distribution - Ionuț Ardeleanu, CEO Auchan ; pour le secteur financière-bancaire et des assurances - François Bloch, CEO BRD – Groupe Société Générale, pour le secteur énergétique - Eric Stab, CEO Engie Roumanie, pour l’entreprenariat et l’innovation - Grégoire Vigroux, Président La  French Tech Bucharest, pour  le secteur agro-alimentaire - Adrian Drăgan, Leader du Comité Santé de la CCIFER et pour le secteur de la santé, Tatiana Popescu, Leader du Comité Santé de la CCIFER.  Les industries créatives et les filières académiques francophones de Roumanie a été présentées par Mme Hélène Roos, Conseillère de coopération et action culturelle, Directrice de l’Institut Français en Roumanie.

Le milieu des affaires franco-roumain apprécie l’appui des autorités roumaines, toujours été proches et à l’écoute, ainsi que les solutions apportées par le Plan « Recladim Romania ».  « Nous avons exprimé notre disponibilité pour nous impliquer et aider à définir avec les Autorités des mesures complémentaires de compétitivité qui ne couteraient rien au budget de l’Etat. Une première mesure que nous recommandons est de mesurer la compétitivité, par exemple en utilisant le Global Competitiveness Index du World Economic Forum, pour mieux comparer la compétitivité de la Roumanie par rapport à ses pairs, pour se fixer des objectifs ambitieux et mesurer les progrès. Et nous sommes bien-sûr disponibles pour aider avec notre expertise et contribuer au développement de l’économie de ce beau pays qu’est la Roumanie », a déclaré François Coste, Président de la CCIFER

Dans son intervention, « le Premier ministre Ludovic Orban a souligné que le gouvernement se proposait de soutenir une économie compétitive et basée sur les investissements, et a salué la contribution active enregistrée jusqu'à présent par les entreprises françaises dans divers secteurs d'activité en Roumanie (...). Le Premier ministre Ludovic Orban a assuré les représentants des milieux d’affaires français de toute la disponibilité du gouvernement pour renforcer le partenariat stratégique franco-roumain, à travers un dialogue constant et efficace ».

« Je tiens à remercier le Premier ministre, Ludovic Orban, pour sa disponibilité constante et son ouverture de dialoguer avec les entreprises, qui sont extrêmement appréciées et qui nous donnent l’occasion d’évoquer des différents sujets et tracer des pistes. Comme vous l’aviez vu, monsieur le Premier Ministre, nos entreprises sont profondément engagées dans le tissu économique roumain. Elles ont été résilientes pendant la crise (…). Nous avons des entreprises réactives, qui couvrent l’intégralité quasiment du spectre du plan de relance gouvernemental (…) et qui sont prêtes à accompagner la mise en œuvre de ce plan de relance et à être à vos côtés. Bien évidemment, on compte aussi sur le soutien de l’état pour renforcer ce partenariat, ces échanges, notre gouvernement est aux cotés des entreprises qui investissent» , a déclaré SE, Mme Michèle Ramis

Présence française en Roumanie, bilan des relations commerciales franco-roumaines

Le commerce franco-roumain atteint 8,5 milliards d'euros, la France étant le 6e fournisseur de Roumanie et son troisième client. La France est restée pendant de nombreuses années au sommet des principaux investisseurs étrangers en Roumanie, étant la 3ème source de capitaux étrangers en Roumanie.

Aujourd'hui, il y a plus de 2 800 entreprises à capital majoritaire français majoritaire en Roumanie. Il y a de nombreuses PME dynamiques et de grandes entreprises bien connues, leaders dans leurs secteurs d'activité. D'autre part, les entreprises françaises ont apporté des capitaux en Roumanie, créé 125 000 emplois directs et ont une forte contribution à l'internationalisation et à la montée en gamme de l'économie roumaine. De plus, par leurs acquisitions, accords de production, joint ventures, les investisseurs français ont contribué au développement des entreprises à capitaux nationaux.

Plus de #flashinfo

Tous les #flashinfos

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Vous débutez à l'export ?