Le département Alba – une croissance économique importante en Roumanie pendant les 3 dernières années

En 2016, le département Alba a enregistré une croissance économique de 13%, face à une moyenne nationale de 4%. Le département Alba a la deuxième performance économique en 2016, par rapport à 2015 – comme chiffre d’affaires -, la première place est occupée par le département Ilfov, avec une croissance de 14%, selon une analyse faite par Ziarul Financiar. Les résultats sont considérables dans le contexte où la ville de Bucarest a acquis seulement 2%; Timiş 5%, Cluj 9% et Constanta a eu un déclin de 4%. 

Le capital privé roumain a une proportion de 51% dans le business d’Alba, le capital privé étranger détient 47% et les entreprises d’état 2%.

Les plus grandes entreprises du département Alba sont Star Transmision et Star Assembly (les usines de boîte de vitesses de Sebes) avec un chiffre d’affaires en 2016 de 1,49 MD RON par rapport à 124 M RON en 2015.

Kronospan Sebes, fabriquant de plaques en bois, avec un CA de 997 M RON (216 M EUR), occupe la deuxième place. Albalact est sur la troisième place, entreprise achetée par les français de Lactalis, avec 527 M RON et sur la quatrième place est Transavia, l’entreprise de l’entrepreneur roumain Ioan Popa, un des plus grands exportateurs de viande de poulet en UE, avec 478 M RON (103 M EUR). On retrouve aussi au top, de grands investisseurs étrangers Holzindustrie Schweighofer, la compagnie belge VCST (composantes auto), les allemands de Bosch Rexroth avec l’investissement à Blaj, les italiens de Savini Due, les néerlandais qui contrôlent le groupe DN Agrar (ferme vaches laitières).

Le département Alba est parmi les peu nombreuses régions de Roumanie qui ont réussi à avoir des investissements étrangers de plus d’1 MD EUR, mais aussi un total des investissements roumains qui arrive à concourir avec cette somme -  Transavia, Grupul Jidvei, Elis Pavaje, Florea Grup, Ipec, Apulum Alba Iulia etc.

Source : www.transilvaniabusiness.ro 

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Vous débutez à l'export ?