Membres

L’extrême pauvreté éloigne les enfants de leurs parents, progressivement, jusqu’à les séparer complètement. Envoie HOPE par SMS au 8844 et aide-les à rester ensemble !

Dans le contexte de la crise économique actuelle, Hope and Homes for Children lance une campagne de collecte de fonds pour aider les enfants vulnérables à ne pas aller à l’orphelinat

Hope and Homes for Children lance une campagne sociale de collecte de fonds et tire un signal d’alarme concernant le nombre de plus en plus élevé d’enfants qui risquent d’être séparés de leurs parents et d’aller à l’orphelinat, dans le contexte de la pandémie et de l’extrême pauvreté dans laquelle les familles vulnérables plongent, à défaut d’emploi. Avec le message L’extrême pauvreté éloigne les enfants de leurs parents, progressivement, jusqu’à les séparer complètement. Envoie HOPE par SMS au 8844 et aide-les à rester ensemble ! la Fondation vise à soutenir 1600 enfants en situation de risque, ainsi que leurs familles, par des interventions intégrées qui permettent de maintenir les enfants en sécurité, à la maison, durant la prochaine période. La vidéo qui accompagne la campagne, réalisée en collaboration avec le metteur en scène Tom Wilson, parle d’attente, mais aussi du risque d’institutionnalisation des enfants qui vivent dans la pauvreté. (lien ICI)

Récemment, la Banque Mondiale annonçait que l’extrême pauvreté était en train d’augmenter cette année, pour la première fois durant les 22 dernières années – et estimait que les effets de la pandémie feraient basculer dans la pauvreté extrême entre 88 et 11 millions de personnes pendant l’année 2020, notamment dans des pays qui se confrontent avec des taux élevés de pauvreté, comme la Roumanie. Compte tenu du fait qu’en 2019, la Roumanie était déjà au top du classement européen, selon EUROSTAT, avec 1 enfant sur 3 vivant dans le risque de pauvreté et exclusion sociale, la situation devient de plus en plus inquiétante : à défaut d’un minimum nécessaire pour la survie – un toit au-dessus de leur tête, du chauffage pendant l’hiver et au moins un repas par jour – les enfants sont séparés de leurs parents et arrivent, inévitablement, dans des centres de placement ou autres formes de protection sociale.

Une plateforme de dons – www.pretulbinelui.ro – soutient la campagne qui permet à ceux qui souhaitent aider à faire un don mensuel pour 3 repas par jour, le loyer pour un mois, le bois de chauffage nécessaire pour une famille pendant l’hiver – et autres interventions qui peuvent faire la différence dans le combat pour la survie d’une famille pauvre. Chaque soutien compte pour que chaque fois qu’une solution alternative d’hébergement et de garde est trouvée pour les enfants encore en orphelinat, leur place ne soit pas prise par de nouveaux arrivants.

La campagne a été lancée le 14 octobre dernier, dans le cadre d’un évènement restreint, déroulé en air libre, hébergé par Son Excellence Andrew Noble, Ambassadeur de la Grande Bretagne à Bucarest, où a été présenté, en première, le spot publicitaire de la campagne. Lors de l’évènement a été annoncé le nouvel Ambassadeur Hope and Homes for Children, le journaliste Mihai Morar, qui rejoint l’équipe d’Ambassadeurs composée d’Amalia Enache, Marius Manole et Alexandru Tomescu.

« Jamais nous ne pourrions imaginer une enfance sans parents et sans famille. Alors, pourquoi accepterions-nous cette réalité pour des dizaines de milliers d’enfants autour de nous ? Si nous savons combien les conséquences de l’institutionnalisation sont terribles pour les enfants, si nous comprenons l’ampleur des traumas provoquées par la séparation des parents, alors nous ne pouvons rester témoins de tels drames, même à distance. Si nous ne supportons pas qu’une telle chose arrive à ceux qui nous sont chers, faisons quelque chose pour les enfants exposés à ce malheur : aidons-les à rester auprès de leurs parents. Très peu de choses peuvent être plus importantes que celle-ci. » déclare Ștefan Dărăbuș, Directeur Général des Programmes, Hope and Homes for Children

En mars cette année, plus de 4 800 enfants étaient encore institutionnalisés au niveau national, dans 166 centres de placement (selon ANDPDCA). Depuis plus de 20 ans, Hope and Homes for Children Roumanie contribue à la fermeture des institutions de type ancien, en collaboration avec les autorités locales et déroule, en parallèle, un programme complémentaire au plan de désinstitutionalisation – pour prévenir la séparation des enfants de leurs familles et arrêter l’entrée de nouveaux enfants dans le système de protection et centres de placement.

 

Pour plus d’informations :

Larisa Dumitru, Hope and Homes for Children

Tel. 0799 830 651, email : larisa(@)hopeandhomes.ro

Hope and Homes for Children Roumanie en quelques mots

Hope and Homes for Children est présente en Roumanie depuis 1998, et jusqu’en juin 2020, la Fondation a contribué directement ou indirectement à la fermeture de 58 centres de placement de type ancien (orphelinats), alors que 12 autres sont en cours de fermeture. Grâce aux services développés par Hope and Homes for Children, les enfants passent de la garde en institutions-mammouth dans lesquelles ils ne bénéficient pas d’une attention et affection individuelles, à des systèmes basés sur un concept familial, parmi lesquels des maisons familiales, qui leur permettent de vivre près de la normalité. Par les efforts de la Fondation et de ses partenaires ont été développées 110 maisons de type familial, 6 020 enfants ont été sortis des orphelinats, et 458 autres s’apprêtent à quitter les orphelinats en cours de fermeture.

En même temps, la Fondation agit activement pour prévenir la séparation des enfants de leurs familles, en intervenant avec les moyens nécessaires pour soutenir les familles au sein desquelles le risque d’abandon des enfants est élevé. Ainsi, 34 310 enfants ont été sauvés de la séparation de leur famille, plus de 1 872 jeunes ont été soutenus pour mener une vie indépendante, 2 112 enfants ont été accueillis dans des centres de jour et 1 012 dans des centres d’accueil en régime d’urgence. 9 290 membres du personnel du système de protection de l’enfant ont été formés par Hope and Homes for Children.

Plus de 58 000 enfants ont bénéficié des services Hope and Homes for Children Roumanie, dont l’objectif est d’éliminer l’institutionnalisation des enfants de notre pays, avant 2027. Jusqu’à présent, Hope and Homes for Children a investi plus de 35 de millions d’euro dans la réforme du système de protection de l’enfant, en fermant des institutions de type ancien, en réintégrant les enfants dans la famille naturelle ou élargie, en les plaçant sous la garde d’assistants maternels professionnels ou en les hébergeant dans des maisons de type familial.

Plus d’informations sur www.hopeandhomes.ro.

 

Plus d'actualités

Actus des entreprises

Future Makers CEE

Apply by June 13 and enter a multinational incubator of 50 teams from 11 countries in CEE.

Toutes les news

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin
Fermer

Découvrez votre espace privé sur ccifer.ro !